Chou frisé

Chou frisé : Le chou frisé, chou vert, chou d’aigrette, chou frangé, ou chou lacinié (famille des Brassicacées – Nom scientifique : Brassica oleracea var. sabellica L., ou Brassica oleracea Groupe Acephala), est une variété de chou, plante herbacée, consommé comme légume et utilisé comme plante ornementale. Le chou frisé ne pousse pas en pomme, il appartient au Groupe Acephala (signifiant « sans tête »). Il pousse sur des tiges blanchâtres fibreuses (jusqu’à 30 à 40 cm), et présente des feuilles, également fibreuses, très frisées d’un vert pâle au vert prononcé (parfois bleuté). En ornementation, ses couleurs varient du blanc au violet.

Le chou frisé est une plante potagère dont les premiers plants auraient été cultivés de façon importante dans la région méditerranéenne par les Romains. Au Moyen Âge, il devint chez les paysans un aliment de base. Le chou frisé supporte de basses températures hivernales et font de lui l’un des choux les plus résistant de cette famille.
Les Grecs le servaient en soupe aux jeunes mariés le lendemain de leur nuit de noces. Le chou a aussi longtemps été utilisé contre la stérilité. C’est sans doute de toutes ces coutumes et croyances qu’est née l’expression : « les enfants naissent dans les choux ».
Il résiste à des températures de −15 °C et n’apprécie pas les fortes chaleurs. Connu aujourd’hui de par le monde, il était auparavant considéré comme un légume d’hiver et était surtout consommé en Allemagne, Écosse, Hollande et Scandinavie.
Histoire du chou frisé : Le chou frisé est le premier à avoir été cultivé, bien avant le chou pommé.
Légume bien connu des tables romaines, ce fut un aliment de base au Moyen Âge. Les Anglais l’ont importé en Amérique au XVIIe siècle.

 Emplois culinaires du chou frisé : Le chou frisé est cultivé et apprécié en période hivernale. Il peut être cuisiné seul ou en accompagnement de pommes de terre, de carottes, d’oignons, de saucisses, de lard fumé pour former une « potée ». Cuit au four, le chou frisé prend une allure désinvolte avec sa garniture composée de chair à saucisse donnant le « chou farci ». Il est également servi pour composer une entrée sous forme de salade, de consommé, de tarte, de cake
Le chou frisé est associé aux légumes santé. Il possède des vertus anti-oxydantes, et détient des propriétés riches en fibres et en oligo-éléments. Le chou frisé peut être utilisé pour des programmes minceurs. Associé à des tomates, des poivrons verts et du céleri, le chou forme un bouillon, utilisé pour nettoyer l’organisme de toutes ses impuretés.
Ce légume est consommé cuit, sous divers modes mais principalement dans les soupes. Il est aussi cuisiné braisé, seul ou en compagnie de pommes de terre, de carottes et d’oignons. Sa feuille peut entourer une viande ou un farci, elle peut être utilisée comme fausse lasagne. On peut aussi en faire des chips, appelées chips de kale.

Le chou frisé est le plat traditionnel par excellence aux Pays-Bas. Connu sous le nom de Boerenkool (prononcer : bou-reun-ko-ol), il est largement consommé de septembre à mars dans tout le pays. En principe, il faut attendre que le gel ait pris le chou pour le récolter, mais à défaut de givre il est récolté et mis au congélateur. Il est haché grossièrement puis ajouté en fin de cuisson des pommes de terre, après quoi le tout est égoutté et écrasé. Le Boerenkool se mange avec de la saucisse et recouvert de beurre fondu, assaisonné avec sel et poivre. Le chou frisé est aussi consommé dans la région allemande de Basse-Saxe et plus principalement dans la ville d’Oldenbourg. En Moselle germanophone, le chou frisé est appelé Kéhl; il est un légume emblématique de cette partie de la Lorraine et entre dans la composition de la potée locale qui est préparée avec du lard, des pommes de terre, de la saucisse fumée et de l’ail.
Valeur nutritionnelle : Le chou frisé est considéré comme l’une des plantes les plus nutritives, avec des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires puissantes. On parle également de super-aliment.
Il est très riche en bétacarotène, vitamine K, vitamine A, vitamine C, lutéine ainsi qu’en zéaxanthine. Il est en outre riche en calcium.