Figues – Principales variétés de figues et production mondiale

Figues – Principales variétés de figues et production mondiale :

Les variétés de figues sont classées en trois catégories : les figues vertes (ou blanches), les figues grises (ou rouges) et les figues noires (ou violettes). Ces variétés peuvent être plus ou moins productives :
Les bifères donnent deux récoltes par an, en juillet sur les rameaux de l’année précédente et, en automne, sur ceux de l’année en cours.
Les unifères fructifient une seule fois en fin d’été.
Il existe des milliers de cultivars mais on peut notamment citer :
– Brunswick, grosse figue précoce bifère rougeâtre, arbre à faible développement pouvant être cultivé en pot.
– Bourjassotte noire, figue violette (75 % de la production française) qui a maintenant une AOC et une AOP.
– Blanche d’Argenteuil (synonymes Blanche, Blanche de Versailles) : supporte bien les climats froids. Fruit moyen et précoce. Peau brillante de couleur jaune orangé à verte se détachant facilement, figue allongée aplatie vers l’œil et tenant bien à l’arbre. Chair blanche, juteuse, très sucrée, parfumée et recherchée pour sa saveur.
– Dalmatie, grosse figue précoce, verte et allongée, bifère à chair rouge vif très appréciée en accompagnement de charcuterie, mais il ne faut pas l’utiliser en cuisson.
– Dottato, d’origine italienne, se consomme principalement séchée.
– Figue d’Algérie.
– Goutte d’or, grosse figue précoce jaune dorée, chair rose, arbre de faible développement.
– Grise de Saint-Jean ou Cotignane ou Grisette ou Coucourelle grise ou Célestine ou Cordelière, figue grise bifère, donne de généreuses récoltes en été comme en automne. Cette figue peut être utilisée de toutes manières ; elle est très bonne séchée.
– Madeleine des deux saisons ou Angélique, figue verte précoce bifère, est idéale à consommer fraîche ou en confiture, mais pas pour les plats cuisinés.
– Marseillaise, petite figue unifère à la peau jaune-vert ayant une chair rose très sucrée de bonne qualité gustative souvent utilisé comme figue séchée. Arbre de faible développement, rustique.
– Ronde de Bordeaux, petite figue noire unifère.
– Sultane ou Bellone ou Noire de juillet, grosse figue noire bifère, abondante en automne, intéressante pour toutes préparations, y compris en fruit sec.
– Sonia Wolf, variété Chypriote, est la seule figue à noyaux.
– Violette de Bavière ou Bayernfeige Violetta est une variété résistante au froid. Elle est cultivée en Suisse, en Allemagne et dans le nord-est de la France.
– Violette de Solliès dans de département du Var en France est une des meilleures figues récoltées en France.  Elle a obtenu depuis mars 2006 l’appellation d’origine contrôlée.

Production mondiale de la figue : Pour la production, seules les variétés femelles sont cultivées, car elles peuvent être bifères (donner des fruits deux fois par an) ou unifères (donner des fruits une fois par an).
Peu compliqué et peu exigeant, le figuier peut se débrouiller tout seul et produire très longtemps. La taille n’est pas importante.
Arbre méditerranéen, le figuier n’aime pas l’ombre, il requiert un emplacement chaud et ensoleillé nécessaire au mûrissement des figues. Il résiste bien à la chaleur. Sous des climats plus froids, seules des variétés précoces peuvent être acclimatées.
En production professionnelle, le figuier gagne à être palissé à la diable contre un mur exposé plein sud.
Un kilogramme de figues sèches nécessite 5 kg de figues fraîches.

Production en tonnes. Chiffres 2015
Données de FAOSTAT (FAO)
Turquie 260 508
Égypte 165 483
Algérie 120 187
Maroc 114 770
Iran 75 927
Syrie 42 944
Espagne 28 993
Brésil 26 233
Tunisie 26 000
Albanie 19 600