Kapokier

Kapokier : Le kapokier (nom botanique : Ceiba pentandra, autres noms : fromager, fwomajyé, mapou wouj aux Antilles françaises, ou arbre à kapok bois coton), est une espèce d’arbre de la famille des Bombacacées selon la classification classique, ou de celle des Malvacées selon la classification phylogénétique.
C’est un grand arbre des zones tropicales, originaire d’Amérique du Sud, d’Amérique centrale et des Antilles, produisant une fibre végétale imputrescible, nommée kapok.
Le terme de ceiba viendrait de la langue taïno parlée par les Amérindiens des Grandes Antilles, où il désigne cet arbre.
Le ceiba était un arbre très sacré pour les Mayas, durant la période classique (300-900). Il symbolisait l’axe du monde, l’axis mundi.
Description : Le kapokier est un arbre imposant, pouvant atteindre 40 mètres de haut (voire 60 m en Afrique). Son tronc lisse est couvert de grosses épines coniques et avec l’âge, il développe d’énormes contreforts épineux. Les branches horizontales sont en général étagées et très étalées.
Les feuilles palmées comportent 5 à 9 folioles, subsessiles, oblongues, de 10–18 cm de long.
Les fleurs blanc-jaunâtre comportent 5 colonnes de filets terminés par 1 à 3 anthères et 5 pétales de 35 mm, velus. Le style fait saillie au dehors avant l’ouverture du bouton floral.
Les fleurs apparaissent avant l’apparition des feuilles (en janvier-février aux Antilles). La pollinisation est faite par les chauves-souris.
Le fruit est une capsule elliptique, ligneuse, pendante, de 10 à 30 cm de long. Il s’ouvre par 5 valves et laisse apparaître un duvet blanchâtre, cotonneux, nommé le kapok et des graines brunes. Le vent entraîne au loin les flocons de kapok avec les graines.
légère.
Le peuple Taïno utilisait le fromager pour fabriquer les grands canots qui leur permettaient d’aller d’île en île.
En Afrique, les troncs évidés servent à la fabrication de pirogues. Le bois sert aussi à la fabrication de récipients, d’assiettes, d’instruments de musique et de sculptures. Les contreforts sont utilisés pour fabriquer des dessus de table et des portes.

Emplois alimentaires du kapokier : Les feuilles, les fleurs et les jeunes fruits se consomment cuits en sauce.
Les feuilles fournissent aussi du fourrage pour chèvres, moutons et bovins.
Les graines riches en huile fournissent un tourteau pour le bétail.
Les graines grillées ou en farine sont consommées mais elles sont réputées assez indigestes.