Olive de Bohême

Olive de Bohême : L’olive de Bohême est le fruit de l’olivier de Bohême (famille des Elaeagnacées – Nom botanique : Elaeagnus angustifolia), qui est une espèce d’arbuste, largement répandu en Asie centrale et de l’ouest, au sud de la Russie, au Kazakhstan, en Turquie et en Iran. Ses fleurs parfumées, ses fruits comestibles et son aspect argenté lui ont valu d’être cultivé ailleurs dans le monde, mais cet arbuste est devenu invasif dans certains pays.
Son nom commun « olivier de Bohême » vient de la ressemblance de ses fruits avec l’olivier, mais ces derniers sont des arbres d’une famille distincte (Oléacées).
Autres noms de l’olivier de Bohême : arbre d’argent, arbre du paradis, olinet, éléagne à feuilles étroites, Chalef à feuilles étroites.
C’est un arbuste ou arbrisseau à croissance rapide, qui atteint environ 7 mètres de hauteur, en fait de 2 ou 3 m jusqu’à 10 à 12 mètres.
Les fleurs mellifères, à odeur sucrée, apparaissent à la fin du printemps ou au début de l’été, soit de mai à juin ou juillet sur son aire de répartition naturelle. Elles apparaissent au niveau de l’aisselle des feuilles, isolées ou par grappes de 2 ou 3.
Les fruits apparaissent à la fin de l’été ou à l’automne (d’août à octobre dans l’aire de répartition naturelle de l’espèce). Bien qu’ayant l’apparence d’une drupe ou d’une baie, ces fruits sont en réalité composés d’un akène englobé dans l’hypanthe devenu charnu. Ils ont la forme d’une petite olive ou d’une petite datte, couverte d’écailles argentées qui deviennent moins nombreuses tandis que la maturité augmente. Sous les écailles, la peau du fruit devient jaune-orangé ou orange, tirant souvent vers le brun-rouge à maturité. Ces fruits mesurent de 0,7 à 2,5 cm de long pour 0,5 à 1,3 cm de large. Le fruit est comestible et sucré, mais avec une texture farineuse.
L’olive de Bohême est sucrée, mais farineuse. Elles sont riches en lycopène. Elles sont souvent consommées séchées, ou cuites en marmelade ou en jus.