Shikuwasa (agrume japonais)

Shikuwasa (agrume japonais) : Le shikuwasa, du japonais シークヮーサー est un agrume cultivé au Japon dans les îles Ryūkyū (Préfecture d’Okinawa) et à Taïwan.
Le fruit est récolté vert pour son jus acide.
Le mot shikuwasa désigne en français la plante et le fruit.
Dénomination : Le shikuwasa est de la famille des Rutacées, ayant pour nom scientifique Citrus × depressa, ou C. pectinifera Tanaka, est apparenté aux mandarines et aux C. tachibana – du genre citrus.
Son nom vernaculaire dans la langue d’Okinawa s’écrit shīkuwāsā (シークワーサー) : Shi signifie « acide » et kwaasa signifie « ajouter », autrement dit « ce qui donne de l’acidité » ; son nom japonais est citron hirami, où hira signifie « plat », et mi, « substantiel ».
Le nom de kugani est adopté pour le variétés cultivées.
En Anglais les noms : taiwan tangerine, flat lemon, hirami lemon se rencontrent.
Historique : Le Shikuwasa est originaire des îles Ryūkyū, d’où il a gagné Taïwan. Il existe encore une bio diversité des variétés sauvages. L’analyse de l’ADN de diverses variétés montre qu’il existerait deux groupes résultant d’hybridation avec différentes mandarines japonaises (Citrus tachibana).
Description : Petit arbre buissonnant d’environ 5 m., vigoureux et dense, fructifère. La floraison blanche a lieu en avril (diamètre de la fleur 3 cm). Le fruit se récolte à compter de juillet à septembre à Okinawa, fin septembre en climat tempéré chaud.
Le fruit est petit (diamètre 2,5 à 4 cm, hauteur 2 à 3 cm, poids de 25 à 60 g), déprimé aux pôles, à péricarpe (écorce) fin. Il contient 8 ou 10 quartiers spécialement juteux et des graines. La pulpe est molle et gélatineuse. Le jus acide, laisse en bouche une saveur riche. L’essence contenue dans le péricarpe a un parfum de mandarine satsuma.
Culture : La rusticité est comparable au calamondin, Zone USDA 9a en situation protégée, autrement dit il supporte des petits gels matinaux brefs et doit être protégé des vents froids.
Il accepte bien la culture en pot.
Cultivars : De nombreuses variétés ont été inventoriées d’île en île, sont principalement rapportées : Kaachi (le plus acide mais amer), Izumi kugani (le moins acide), Katsuyama kugani, Ogimi kugani, – ces quatre représentent 90% de la production d’Okinawa – et Ishikunibu, Hijyakunibu, Kabishi et Fusubuta. La production était de 3100 t. en 2015.
Il existe des cultivar sans pépins (seedless)

Emploi du fruit : Le jus est principalement utilisé dans les boissons (alcool de riz awamori + jus de shekwasha + eau) ou ensauce ponzu, en association avec la sauce de soja.
Le jus du fruit est un condiment acide apprécié au Japon où il est commercialisé en bouteille. Le gout du jus des fruits verts est acide, très peu sucré, savoureux, riche et assez équilibré. Le jus est peu coloré. La récolte se poursuit jusqu’à mars ; les fruits jaunissent en hiver sous l’action du froid. Le fruit mûr n’est pas utilisé.
Il est riche en pectine.