Porphyre

Porphyre : La porphyre est une algue (famille des Bangiacées – Nom botanique : Porphyra Umbilicalis) aux reflets violets, qui devient presque noire lorsqu’elle est séchée. Ses saveurs rappellent celles du thé fumé ou du champignon séché.
La porphyre est très fine et souple. C’est aussi l’algue impériale du Japon, connue sous le nom de « nori » qui possèdent des feuilles rectangulaires allant du noir au vert.
Dénomination de l’algue porphyre : Dans la plupart des pays d’Europe, on l’appelle nori comme d’autres espèces d’algues comestibles de la cuisine japonaise. En Grande-Bretagne, on l’appelle laver (en anglais) ou lawr/lafwr (en gallois).
Elle est très riche en protéines, vitamines A, B1, B2, niacine, B6 et B12, acide folique.
La lame de la porphyre est très fine, elle n’est constituée que d’une seule couche de cellules. Elle est sombre, aux reflets pourpres. Elle pousse en une seule lame de 30 cm sur 10, en général en touffes de nombreux individus. La Porphyre se réhydrate très rapidement, deux minutes dans de l’eau suffisent.
La conservation de la porphyre sera optimale en veillant à l’abriter de l’humidité, rapidement captée par cette algue très fine.
On consomme la porphyre hydratée pour l’intégrer dans des recettes cuites de 15 min à 1h, tels des poissons, ragoûts, pains. On peut aussi l’utiliser sèche dans les salades, préparations sautées, pour paner des filets de poisson.
Enfin, il peut être très intéressant de la « brûler » en paillettes sèches dans le fond d’une casserole ou sur une plaque, cela libère les saveurs, rend l’algue friable et parfaite pour une utilisation en épice sur une pomme de terre au four, ou une omelette et les pâtes.
Voir Nori.