Pastèque

Pastèque

Pastèque : La pastèque est le très gros fruit d’une plante annuelle à tiges sarmenteuses rampantes ou grimpantes pouvant atteindre 3 mètres de long (famille des Cucurbitacées – Nom botanique : Cucumis lanatus), originaire d’Afrique, largement cultivée pour ses gros fruits lisses, à chair rouge, jaune, verdâtre ou blanche et à graines noires ou rouges. Le terme désigne également ce fruit. Le fruit pèse généralement, à maturité, entre 5 et 20 kg.
Sphérique ou ovale, à peau lisse ou côtelée suivant l’espèce, vert-foncé, unie ou marbrée, la pastèque pèse de 3 à 5 kg et a une chair rose, plus ou moins teintée, très rafraîchissante et légèrement sucrée, mais sans beaucoup de goût ; la pulpe à chair rose, verdâtre ou blanche est semée de grosses graines noires aplaties. Les anglophones l’appellent watermelon.
La pastèque est une espèce spontanée en Afrique australe (Botswana, Lesotho, Namibie, Afrique du Sud). Les fruits sauvages sont souvent amers.
C’est une plante des pays chauds. Sa culture est très ancienne et attestée dans l’Égypte antique. Elle s’est répandue sur les bords de la Méditerranée puis dans l’ensemble des pays chauds.
Les variétés les plus courantes de pastèque : Il faut distinguer la pastèque comestible (parfois appelée « melon d’eau » en français ; anguria ou cocomero en Italie, karpouz en Turquie, melancia au Portugal et au Brésil, sandia en Espagne, watermelon en anglais ou encore suika au Japon) de la pastèque à confiture ou « citre », non directement comestible.
Cette dernière est aussi communément appelée « courge gigérine » (Voir Gigérine) ou « courge barbarine » dans le sud de la France, bien qu’il ne s’agisse pas d’une courge.
Orangeglo : variété à fruit oblong de 9 à 14 kg et à pulpe sucrée orange ; mûre en 100 jours.
– Melon d’eau petite yellow : petite pastèque ronde à chair jaune d’environ 2 kg.
Moon and Stars : découverte en 1930 ; mûr en 90 jours.
– Variété sans pépins.

Il existe une variété sphérique à confire, produite en assez grande quantité dans le Vaucluse, à chair blanche et très ferme. D’origine tropicale, connue depuis l’Antiquité, la pastèque, ou melon d’eau, peu cultivée en France, est surtout importée d’Espagne. Riche en eau (92 %), peu nutritive (30 Kcal ou 125 kJ pour 100 g), elle est riche en bêta carotènes, en potassium et en fibres. À l’achat, elle doit être lourde et ne pas sonner creux. La variété « charleston gray » est de forme naturellement allongée.

Description de la pastèque : Les feuilles, de forme généralement triangulaire, sont très découpées, avec des lobes arrondis, profondément incisés mais aux sinus également arrondis. Certaines sont transformées en vrilles permettant à la plante de s’accrocher et de grimper sur des supports variés.
Les fleurs, à corole jaune pâle sont, comme sur la plupart des cucurbitacées soit mâles, soit femelles, mais toutes sont présentes sur le même pied (plante monoïque).
Les fruits sont des baies particulières, des péponides, de forme sphérique, plus ou moins oblongue, de couleur vert foncé souvent marbré de blanc.
Leur « diamètre » est de 30 à 60 cm et leur poids peut aller de 3 à 4 kg pour la variété Sugar Baby jusqu’à 35 kg pour la variété Yellow Belly. La chair de la pastèque à confiture est verdâtre et contient des graines rouges. Le melon d’eau contient jusqu’à 93 % d’eau. Il est très désaltérant et peu calorique.
Composé à 92 % d’eau, avec des propriétés hydratantes, le melon d’eau est faible en matières grasses et ne contient pas de cholestérol. Il contient de nombreux éléments intéressants d’un point de vue nutritionnel, comme la citrulline, qui sert à synthétiser un autre acide aminé capital dans l’organisme, l’arginine, celle-ci jouant un rôle clé dans la division cellulaire, la cicatrisation et l’élimination de l’ammoniaque.
La pastèque est surtout réputée pour être riche en antioxydants. Elle contient également quelques vitamines (vitamine C, vitamine B1, vitamine B6 et vitamine A).
Le poids est un indice de maturité, il doit donc être lourd. Il doit sonner « creux » quand on le cogne légèrement. Sur la plante, il doit être cueilli dès que la vrille opposée à son pédoncule est complètement sèche : c’est le signe infaillible de sa maturité. Quant à la pastèque à confiture sa maturation dure tout l’été ; elle doit être cueillie à l’automne avant les premiers frimas.
La production mondiale de la pastèque atteint les 96 millions de tonnes. La Chine en est le premier pays producteur avec 68.5 millions de tonnes, suivie de la Turquie (3.84 Mt), de l’Iran (2.20 Mt), du Brésil (1.82 Mt), du Maroc (1.75 Mt) des Etats-Unis d’Amérique (1.72 Mt) de l’Egypte (1.61 Mt) et de la Russie (0.95 Mt). (Source données FAOSTAT° 2012).
La pastèque cubique : Au Japon, des agriculteurs de la ville de Zentsūji dans la préfecture de Kagawa ont trouvé un moyen de faire pousser des pastèques de la forme d’un cube en faisant pousser les fruits dans des bocaux en verre, la croissance du fruit suit alors naturellement la forme du récipient. Cette forme rend le fruit plus facile à empiler et à stocker, cependant elle en fait une curiosité, et son prix est souvent deux fois plus élevé que celui d’une pastèque normale.
Le sénat de l’Oklahoma a voté une loi le 17 avril 2007 déclarant la pastèque comme son légume officiel, parce que l’un de ses villages (Rush Springs) organise un festival de la pastèque chaque année. Malgré le fait que des sénateurs avouent que la pastèque est définie comme fruit dans les dictionnaires, la loi est adoptée, puisque d’autres sénateurs raisonnent que la courge et le concombre sont cuisinés comme des légumes, alors ils ne font qu’élargir la définition en qualifiant la pastèque (membre de la même famille) en tant qu’un fruit.
Pour rester au Japon, les Japonais réalisent, à l’aide de leurs couteaux les meilleurs au monde, toutes sortes de sculptures très originales sur des pastèques.

Voir Watermelon.
Voir aussi Pastèque sous Argot de bouche.

Emplois de la pastèque : Les emplois de la pastèque sont à la fois simples et peu variés : on la découpe généralement en tranches que l’on croque nature, pour se désaltérer (elle est vendue en pleine rue dans les pays méditerranéens), en jus de fruit ou granité.
Une fois épépinée, la pulpe peut aussi s’associer à des salades de fruits. Dans certains pays, on cueille la pastèque verte pour la préparer comme la courge. Enfin, on en fait une confiture (à raison de 750 g de sucre par kilo de pastèque épluchée). Une nouvelle tendance en cuisine est de cuire des lanières de pastèque à basse température  et de les déguster avec un peu d’huile d’olive, du poivre blanc et de la fleur de sel. On les accompagne de ricotta de chèvre.

Quelques préparations culinaires de la pastèque :