Calentica

Calentica : La calentica (ou calentita) est un plat algérien à base de farine de pois chiches, ayant l’aspect d’un flan qui se consomme chaud de préférence, et fréquemment vendue par des marchands ambulants dans les grandes villes d’Algérie.
Il existe deux versions de la calentica : la version la plus simple contient uniquement de la farine de pois chiches, de l’eau et du sel. Il existe une autre version qui contient des œufs. Par vocation, il s’agit donc un plat simple et bon marché. Souvent, la calentica est accompagnée par une sauce rouge faite d’eau, de tomate concentrée et de harissa. À l’époque « pieds-noirs », la calentica se consommait surtout en sandwichs, avec sel, poivre et surtout le cumin qui fait particulièrement ressortir le goût de la farine de pois chiches et qui se marie bien avec lui. La calentica est d’origine oranaise espagnole.
Le mot provient de l’espagnol calentito (qui signifie tout chaud). La variante oranaise calentica intègre le diminutif ico ou ica, courant à Murcie et en Aragon.
Cette variante est si intégrée dans l’arabe parlé en Oranie que le mot n’y est plus considéré comme espagnol.
Mais on peut recenser beaucoup d’appellations proches comme calentita ou galentita. On trouve également les termes karantika, karane, kalentika, grantéta, karantita, garantita ou garentéta.
A Oran, la karantika est composée de farine, de pois chiche, d’eau, d‘huile d’olive, de sel et de cumin et parfois de fromage. À Alger la recette est enrichie de lait, de beurre et d’œufs. Le cumin vient faire ressortir le goût bien particulier de la farine de pois chiches.