Rollmops

Rollmops : Un rollmops (mot allemand qui vient de rollen -enrouler- et mops : carlin) est un filet de hareng mariné, pour un minimum de trois jours, dans une sauce ou saumure contenant de l’eau, du vinaigre blanc, du sel, un peu de sucre ou autre agent adoucissant, de l‘oignon, des baies de genièvre, de clous de girofle et de poivre noir et de la moutarde et parfois un peu de vin blanc.  Les filets sont ensuite enroulés autour d’un oignon ou d’un cornichon vinaigré ou de la choucroute. Une (ou deux) petite pique en bois (une billette) plantée dans le rollmops sert à le maintenir enroulé.
Les rollmops s’achètent en général « prêt-à-manger », dans des boîtes cylindriques, des bocaux ou à la poissonnerie.
Les rollmops peuvent être consommés froid, sans les dérouler, ou chauds sur du pain. Après ouverture de la boîte, ils peuvent être conservés deux ou trois semaines (au réfrigérateur).
On peut entre-autres retrouver des rollmops en Alsace, Allemagne (spécialité berlinoise), Belgique, Grande-Bretagne, Écosse, Pays-Bas, Lituanie, République tchèque, Pologne, Espagne, dans les pays scandinaves, la Slovaquie, le Brésil, et la cuisine sud-africaine.
Les rollmops français sont plus piquants que ceux préparés par les Scandinaves, qui les préfèrent à l’aigre-doux.
En Norvège, les rollmops sont macérés dans une marinade sucrée.
Le rollmops entre aussi dans la composition du plat Labskaus du nord de l’Allemagne.
Voir aussi Rollmops sous Argot de bouche.