Timbale

Timbale : À l’origine, le mot « timbale » désignait un petit récipient, le plus souvent en métal argenté ou en or, de forme ronde qui servait essentiellement aux boissons. Par la suite il s’appliqua à un plat, sorte d’écuelle de terre cuite ou de métal destiné à deux convives (Voir Timbale sous Ustensiles).
Aujourd’hui c’est aussi une sorte de croustade servie en entrée chaude, faite d’une croûte ronde, cuite à blanc , garnie d’une préparation liée d’une sauce. La croûte est souvent historiée, décorée de motifs découpés à l’emporte-pièce ; les garnitures sont celles des vol-au-vent et des bouchées.
On appelle aussi «timbales» des petites préparations moulées en dariole, faits de salpicons divers, de légumes, de risotto, etc., servis en entrée ou présentés en garniture.
Enfin, la timbale peut également être un entremets, une grande croûte cuite à blanc, garnie d’abricots pochés à la frangipane, de fruits divers, de cerises à la chantilly, etc., ou une petite croûte individuelle garnie de glace, de crème, de fruits, etc.

Voir aussi Timbale sous Argot de bouche.