Sériole (poisson)

Sérioles

Sériole (poisson) : La sériole ou sériole couronnée ou plus communément « limon » (Nom scientifique : Seriola dumerili) est un poisson d’eau de mer pélagique (*) de la famille des Carangidae.
(*) Pélagique : Relatif à la haute mer; qui vit dans les parties les plus profondes de la mer

C’est une des plus grandes espèces de cette famille présent dans de nombreuses mers du globe et notamment en Méditerranée et en Atlantique Nord.
Autres appellations en Europe :
EN : Yellowtail kingfish, amberjack
E : Serviola, Jurel (Am. du Sud)
I : Ricciola
D : Gelbschwanz, Bernsteinfisch
P : Charuteiro
GR : Magiatiko
FIN : Piikkimakrilli
J : Buri, warasa, inada

Description : La sériole est un poisson qui peut mesurer jusqu’à 190 cm de long et son poids peut dépasser les 80 kg.
Écologie et comportement : La sériole vit souvent en bancs de plusieurs individus. Néanmoins, la sériole est un poisson qui peut parfois rester seul.
Habitat et répartition : On la rencontre autour des haut-fonds ou près des caps rocheux où elle chasse ses proies (mulets, orphies, divers petits poissons) essentiellement entre juin et octobre. Elle est présente principalement entre 20 et 70 m de profondeur mais peut descendre jusqu’à 360 m.
Alimentation : C’est un poisson carnivore qui se nourrit de poissons, de crustacés et de seiches.
Taxinomie : Cette espèce est décrite par Antoine Risso en 1810 dans son Ichtyologie de Nice sous le nom de Caranx dumerili. Risso dédie le nom de cette espèce à André Marie Constant Duméril pour l’aide qu’il lui a apporté lors de la rédaction de son ouvrage. L’espèce est ensuite déplacée par Georges Cuvier en 1816 dans le genre Seriola. Il explique en 1933 dans son Histoire naturelle des poissons qu’il a utilisé le nom vernaculaire dans la région de Nice de ce poisson pour nommer ce nouveau genre.
L’espèce et l’homme : Les sérioles constituent des prises recherchées par les pêcheurs sportifs et les chasseurs sous-marins en raison de leur combativité

Emplois culinaires de la sériole : La sériole a une chair ferme mais fine. Elle s’apprête de multiples façons : en tartare, en carpaccio, en terrine, en mousse, grillée, braisée au four au vin blanc, en papillote, en cocotte à la provençale, en croûte de pommes de terre,…
Les Japonais utilisent largement la chair de sériole pour leurs sushis et autres sashimis.

Quelques préparations culinaires de la sériole :