Poisson

Poisson : n. m.  Un poisson est un animal vertébré inférieur, vivant dans l’eau et muni de nageoires.
Noyer le poisson : faire diversion ; ne pas répondre, être évasif, ne pas répondre directement, changer de
sujet ; ne pas agir, utiliser des manœuvres dilatoires.
Boire / avaler la mer et les poissons : voir toujours soif, se dit d’un ivrogne qui a soif.
S’en foutre comme un poisson d’une pomme : indifférence, se moquer de tout et de tous.
Comme un poisson dans l’eau : dans son élément, où on aime être, à l’aise, avec aisance
Engueuler / traiter comme du poisson pourri : insulter, réprimander, accabler d’injures violentes.
Apprendre aux poissons à nager : donner des conseils superflus à un expert.
Poisson de rogom : verre d’eau-de-vie, grand verre d’eau-de-vie.
Coucher avec les poissons : être mort noyé.
Être heureux comme un poisson dans l’eau : parfaitement heureux.
Rouler des yeux de poisson frit : faire des yeux langoureux.
Être (heureux) comme un poisson dans l’eau : être à l’aise, dans
son élément.
Nager comme un poisson : nager à la perfection.
Il boirait la mer et les poissons : il a une soif inextinguible.
Noyer le poisson : obscurcir volontairement une affaire, de manière à embrouiller l’interlocuteur.
La sauce fait passer le poisson : ce sont les qualités secondaires qui permettent de s’accommoder de la médiocrité globale d’une chose, d’une situation.
Avaler le poisson sans sauce : coït interrompu.
C’est par la tête que le poisson pourrit, slogan qui stigmatise les intellectuels dans une société.
Se terminer en queue de poisson ou finir en queue de poisson ; bien commencer et finir mal, finir mal, finir tristement, se terminer sans rien d’intéressant, quelque chose de décevant ou conclusion satisfaisante.
Poisson d’avril : farce d’avril, mystification que l’on fait à quelqu’un 1er avril.
Queue de poisson : automobiliste qui fait une queue de poisson à un autre conducteur : qui se rabat brusquement devant lui après l’avoir dépassé.
N’être ni chair, ni poisson : indécis, indéfinissable.
Donner à manger aux poissons : avoir le mal de mer et vomir.
Changer les poissons d’eau : uriner, pisser (homme).
Un gros poisson : un personnage éminent.
Gros poisson : personne importante (souvent criminel), personne importante à arrêter.
Poisson frayeur : souteneur de filles.
Poisson souffleur : rendre par les narines, comme le font certains fumeurs de cigarettes, ce qui est aspiré par la bouche.
Manger le poisson avec la sauce : fellation complète.
Souteneur, amant d’une fille publique, qui vit aux dépends d’une femme, d’une putain, qui se fait entretenir par une femme.

Voir aussi Poisson (synonymes argotiques).