Pain et farineux de Corse

Pain corse à la farine de châtaigne

Pain et farineux de Corse :
– Le pain corse : pain de campagne, baguette ou toasts, les produits de la boulangerie corse emploient de la farine de châtaigne, sans gluten.
Le pain est fabriqué avec de la farine de châtaigne ou mixte avec la farine de froment. Certains pains artisanaux incluent des morceaux de châtaigne ou d’autres ingrédients produits en Corse : cédrat ou clémentine confit, raisins secs, noisettes, noix,…
Le pain corse à la farine de châtaigne est indispensable pour déguster les nombreuses et délicieuses charcuteries de l’île.
– Le panu di i morti : Le pain des morts corses qui est fabriqué à l’occasion du Jour des Morts, le 2 Novembre, on prépare le ‘ Panu di i morti ‘, à base de farine de blé, de raisins secs et de noix. En fait il s’agit là d’une nourriture particulièrement énergétique permettant aux parents des défunts d’affronter la froidure hivernale lorsqu’ils se recueillent auprès des tombes de ces défunts.
– La farine de châtaigne : Voir Castagnina.
– La pulenda est  un pain corse constitué de farine de châtaigne, d’eau et de sel. Elle se présente sous une forme de boule ou de galette molle de couleur marron, saupoudrée de farine de châtaigne. Ce pain entre dans la composition de repas communément appelés pulenda.
(Il ne faut pas confondre la pulenda et la pulenta. Cette dernière est la polenta corse où la farine de châtaigne a remplacé la farine de maïs et qui servie avec le ragoût de cabri).

Les autres préparations corses à base de farine, principalement de la farine de châtaigne :

– L’imbrucciata (ou ambrucciata) est un dessert typiquement corse à base de brocciu, fromage blanc de brebis local.
– Les migliacci sont de petites galettes confectionnées avec une pâte levée à base de farine, de levure et de fromage frais. Certaines recettes proposent de les réaliser avec de la farine de châtaigne et du brocciu.
– Les nicci sont des crêpes à base de farine de châtaigne.
– Les fritelles sont des beignets (fritelli dans le Nord de l’île, friteddi dans le Sud) de brocciu (fromage de lait caillé de brebis)
– Les falculelle, pâtisseries de Corte préparées avec essentiellement du brocciu, du jaune d’œuf et du sucre en proportions égales.
– Le fiadone est une pâtisserie corse sans farine ou très peu qui est faite à partir de brocciu
– Le pastizzu qui sont traditionnellement un dessert dominical considéré comme « un plat de pauvre », car à base de pain rassis. Il est composé également de lait, d’œufs et de sucre
– Les biscuits de Zilia fabriqués avec de la bonne farine de blé et une bonne rasade de vin blanc de Corse, de la levure, une huile de tournesol de qualité, juste un trait d’eau de vie du maquis, un peu de sel, du sucre
– Les canistrelli, biscuits parfumés au citron, à la clémentine, à l’anis, à la châtaigne, à l’amande, au vin, ou nature
– La tourte de farine de châtaigne
– Les oliose, biscuits à l’huile d’olive (produits de la région de Balagne).
–  Le I granaghiolli (ou I Brilluli) sont les cornflakes corses. Ils sont faits à base de farine de châtaigne qui est versée par petites quantités dans de l’eau chaude un peu salée.
– Les I nicci (selon la région corse, elles portent le nom de miaccioli) sont des crêpes corses faites à base de farine de châtaigne et de fromage blanc qui sont délayés dans l’eau froide légèrement salée pour obtenir une pâte très fluide.

Article connexe :
Desserts et pâtisseries corses.