Concombre arménien

Concombre arménien : Le concombre arménien, qui est appelé aussi melon arménien (famille des Cucurbitacées – Nom scientifique : Cucumis melo var. flexuosus), est un type de fruit long et mince qui a le goût d’un concombre et ressemble un peu à un concombre à l’intérieur. Il s’agit en fait d’une variété de melon brodé (Cucumis melo), une espèce étroitement apparentée au concombre (Cucumis sativus). Il est également connu sous les noms de:  concombre de long-cour, concombre serpent, melon serpent, melon gutah et melon uri au Japon. Il ne devrait pas être confondu avec le serpent gourde (Trichosanthes spp.). La peau est très fine, vert clair et sans bosse. Il n’a pas d’amertume et le fruit est presque toujours utilisé sans être pelé.
Le concombre arménien a une longueur d’environ 30 à 36 pouces (76 à 91 cm). Il pousse aussi bien sur le sol ou sur un treillis. Les plantes de concombre arménien préfèrent pousser en plein soleil pendant la majeure partie de la journée. Le fruit est le plus savoureux lorsqu’il mesure de 12 à 15 pouces (30 à 38 cm) de long. Le concombre arménien mariné est vendu sur les marchés du Moyen-Orient sous le nom de « concombre sauvage mariné ».
Histoire du concombre arménien : Le naturalsite et explorateur suédois Fredric Hasselquist, au cours de ses voyages en Asie Mineure, en Egypte, à Chypre et en Palestine au XVIIIe siècle, rencontra le « concombre égyptien ou poilu, Cucumis chate », qui fait aujourd’hui partie de la variété arménienne. Il est dit par Hasselquist d’être la « roi des concombres, rafraîchissant, doux, solide et sain ». Il déclare également « ils forment encore une grande partie de la nourriture des gens de la classe inférieure en Egypte qui les servent avec la viande, la boisson ».
George E. Post, dans le Dictionnaire de la Bible de Hastings, déclare : « Il est plus long et plus mince que le concombre commun, étant souvent long de plus d’un pied, et parfois moins d’un pouce d’épaisseur, et pointé vers les deux extrémités ».