Trébons (oignon de)

Trébons (oignon de) : L’oignon de Trébons est une variété ancienne d’oignon jaune, à la forme allongée et à la saveur douce et sucrée, issue d’une tradition locale ancienne sur un territoire unique : la Bigorre. Cette région est nichée entre les Pyrénées et le Val d’Adour. Sur ces terres d’alluvions, il bénéficie d’un microclimat, d’une terre saine et de tous les soins nécessaires à la bonne réussite de sa culture. Produit intimement lié au terroir, il doit ses caractéristiques gustatives aux riches limons de la vallée de l’Adour. Sur le point de disparaître dans les années 1990, une initiative locale est lancée au début des années 2000 pour le préserver.
Méthode de culture : Il s’agit d’une plante bisannuelle : les semis sont faits à l’automne et au printemps. Fin mai-début juin, les oignons frais sont récoltés. Puis, on récolte les oignons secs-demi secs de juillet/août à septembre. Entre mars et avril, les « cébars » (oignons secs repiqués à l’automne) repoussent.
Histoire de l’oignon de Trébons : Les premières traces de l’oignon de Trébons dans la vallée de l’Adour remontent au début du XVIIIe siècle. Traditionnellement, les habitants de la région de Trébons en ont toujours cultivé un peu dans leur potager pour leur consommation personnelle et vendaient les surplus éventuels sur le marché. Dans les années 1980, avec la montée en puissance de l’agriculture intensive, de plus en plus de maraîchers se sont tournés vers la culture intensive du maïs. La main-d’œuvre familiale nombreuse nécessaire à cette culture n’existe plus, et, d’autre part, l’oignon est très sujet au mildiou dès que les quantités cultivées augmentent. Ce dernier, délaissé par les agriculteurs, frise la disparition. En 1992, il ne reste que deux producteurs. En 2001, une poignée de maraîchers soucieux de la sauvegarde du patrimoine local décident de relancer la production, à travers la création du comité de l’oignon doux de Trébons, doté d’un cahier des charges précis. Actuellement, les maraîchers se consacrant à l’oignon de Trébons sont au nombre de six, et même si de nombreux problèmes demeurent, notamment dans la production de semences, l’oignon de Trébons a gagné ses lettres de noblesse bien au-delà de sa région d’origine et un processus de labellisation IGP est en cours.

Emplois de l’oignon de Trébons : Facile à digérer, il se consomme aussi bien cru, dans une salade estivale ou même à la croque au sel, que cuit. Idées de recettes : lapin à l’oignon doux de Trébons, poularde gasconne farcie à l’oignon en cocotte, tarte à l’oignon, filet de truite des Pyrénées aux cébars confits, confit d’oignons au vin Pacherenc.