Chou-rave

Chou-rave : Le chou-rave (famille des Brassicacées – Nom botanique : Brassica oleracea var. gongylodes), est originaire du bassin méditerranéen. Les Romains l’appelaient le « chou de Pompéi ».
C’est une variété de chou, plante herbacée bisannuelle cultivée comme plante potagère pour la base de sa tige renflée, consommée comme légume. Le chou-rave est un peu délaissé en France pour avoir été un aliment de guerre (parfois connu alors sous son nom allemand de « Kohlrabi »), sort qu’il partage avec le topinambour et le rutabaga. En revanche, au Canada, on le retrouve couramment dans les épiceries. On lui prête des vertus aphrodisiaques.
Noms communs : chou-rave, chou de Siam, boule de Siam ; en Suisse romande : colrave, chou-pomme.
C’est une plante bisannuelle (cultivée comme une annuelle), à tiges charnues et renflées en forme de boule à sa base, juste au-dessus du sol. Cette boule est de couleur blanche, vert pâle ou violette.
Les feuilles implantées en spirale tout autour de la tige renflée et au-dessus sont alternes, entières, plus ou moins dentelées, munies d’un long pétiole. Le limbe a une couleur vert-bleuté.
La hampe florale apparaît la deuxième année.
Cette plante est connue seulement à l’état cultivé.
C’est une plante qui figurait parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge.

Principales variétés de chou-rave :
– Blanc hâtif de Vienne
– Blaro
– Goliath
– Lanro
– Superschmelz
– Violet hâtif de Vienne
Certaines variétés de chou-rave sont également utilisées comme fourrage dans l’alimentation animale.

Emploi du chou-rave : Il faut le manger quand il est tendre et jeune sinon il devient filandreux. Le chou-rave a une saveur douce. Le chou-rave peut se consommer cru, râpé, comme le navet ou le céleri-rave.
La boule formée par la tige renflée constitue un légume à l’arôme doux et délicat, entre radis, châtaigne et chou quand il est cru et au goût rappelant celui du navet quand il est cuit. Il peut se manger :
– cru, râpé en salade ;
– cuit après l’avoir coupé en tranches ou en cubes ; il peut s’accommoder de diverses façons : potage, ragoût, sauté

C’est un légume plus populaire dans les pays anglo-saxons, germaniques, en Pologne et en Suisse, qu’en France.
La plupart du temps, on l’utilise cuit à la vapeur et accommodé en gratin, en purée, en accompagnement de viandes et poissons, volailles, en ragoûts sautés ; dans les soupes et potages. Avant ou après cuisson, il faut le peler en prenant un peu d’épaisseur pour enlever la couche fibreuse qui se trouve sous la peau. S’il est tout à fait frais, juste sorti du jardin, cette opération n’est pas nécessaire et le chou rave est alors délicieux dans toutes ses parties. On utilise les feuilles comme les épinards, en omelettes et fricassées.

Voir Chou et Colrave.
Voir aussi Chou-rave et Chouraver sous Argot de bouche.