Doubeurre

Doubeurre Cucurbita moschata

Doubeurre : La doubeurre est une variété coureuse de courge musquée (famille des Cucurbitacées – Nom botanique : Cucurbita moschata).
Le nom français évoque le goût de cette courge, en particulier le velouté que sa texture permet d’obtenir en cuisine. Le nom anglais « butternut » est également employé.
Les fruits se récoltent de septembre à octobre (dans la moitié sud de la France).
Les fruits sont mûrs lorsqu’ils sont passés du vert à une belle couleur beige, et que le pédoncule a viré au beige foncé ou au brun.

Conservation de la doubeurre : La doubeurre possède une peau beige, dure bien que peu épaisse (0,5 à 1,5 millimètre), qui lui assure une longue conservation, de 6 à 10 mois, dans un endroit sec et frais. C’est donc un légume très pratique. On le cultive de mars à septembre, et on le déguste de septembre à juin.
Comme pour tous les fruits et légumes à longue conservation, la doubeurre se conserve dans un endroit sec et frais, et doit être surveillée régulièrement pour vérifier que la peau reste bien ferme, en particulier près du pédoncule, et en bas (à l’ancien emplacement de la fleur). Tout ramollissement indique un pourrissement, et il faut alors consommer la courge rapidement. La chair de la doubeurre étant ferme, le pourrissement est lent, et il est souvent possible de récupérer une bonne partie du fruit pour le manger.

Emplois culinaires de la doubeurre : Plusieurs parties de la doubeurre sont comestibles :
– la fleur, dont les pétales peuvent se manger crus, et ont un goût très fin. Ils sont du plus bel effet dans une salade. La fleur complète peut se manger farcie de viande hachée par exemple. Il est préférable de manger les fleurs mâles et de laisser les fleurs femelles développer leur fruit ;
– les graines, une fois décortiquées, peuvent se manger grillées et légèrement salées, à l’apéritif par exemple. On peut aussi les acheter déjà écossées, pour les utiliser en salade. Elles sont riches en zinc ;
– le fruit, qu’on appelle aussi la doubeurre. Arrivé à maturité, il peut se manger cru comme une carotte, bien qu’il soit très légèrement âcre, mais plus goûteux. Sa chair ferme permet de le cuisiner comme la pomme de terre, c’est-à-dire d’un nombre infini de façons. Une recette habituelle est la soupe, la doubeurre apportant une texture veloutée lors du passage au mixeur que ne donnent pas d’autres courges comme les potirons, par exemple. On peut aussi la cuisiner au four en gratin, ou en faire des gâteaux, comme avec les carottes.

Quelques préparations culinaires à base de doubeurre :