Chapalele (cuisine chilienne)

Chapalele (cuisine chilienne) : Le chapalele, ou chapalel, est une spécialité culinaire de la cuisine chilienne, en particulier de la cuisine traditionnelle de Chiloé. Il s’agit de boulettes à base de pommes de terre cuites et de farine de blé. Il en existe des versions salées, qui servent d’accompagnement au curanto (*) et d’autres sucrées, qui se consomment al tomar once, c’est-à-dire au goûter.
(*) Curanto : Plat traditionnel de l’archipel de Chiloé, qui se prépare traditionnellement dans un trou creusé dans le sol, d’environ un mètre et demi de profondeur, et recouvert de pierres qui sont chauffées et portées au rouge par un feu de bois.

Les chapaleles accompagnant le curanto sont salés et comportent, outre les pommes de terre et la farine, du saindoux et des chicharrones (sortes de rillons). Pour les préparer, on écrase les pommes de terre cuites, on leur ajoute du sel et on les mélange avec la farine, le saindoux et les chicharrones. On pétrit cette pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien consistante, puis on façonne des boulettes à la main en leur donnant une forme lenticulaire (**), avant de les disposer, pour les faire cuire à la vapeur, dans une des couches supérieures du curanto. S’il s’agit d’un curanto préparé dans un trou, on les met habituellement dans des pangues, c’est-à-dire des feuilles palmées d’une plante herbacée appelée nalca (nom botanique : Gunnera tinctoria), qui donnent à la boulette une couleur violacée, et on les couvre à l’aide de branches de « noisetier chilien » (nom botanique : Gevuina avellana) ou d’une fougère locale appelée « costilla de vacas » (nom botanique : Blechnum chilensis), qui contribuent à leur donner une saveur amère.
(**) Lenticulaire : qui a la forme d’une lentille.

Chapaleles sucrés : Les chapaleles sucrés, appelés aussi humintas, sont des boulettes qui contiennent de la pomme de terre cuite et de la farine, ou seulement de la farine, de l’eau et un peu de sel. Ils sont bouillis et se servent chauds, accompagnés de miel ou de sucre. Plutôt qu’une forme arrondie, les chapaleles bouillis ont généralement l’aspect d’un losange et sont aplatis.