Pain au chocolat

Pain au chocolat : Le pain au chocolat, ou chocolatine, ou couque au chocolat, est une viennoiserie (ou pâtisserie)constituée d’une pâte levée feuilletée, identique à celle du croissant, rectangulaire et enroulée sur une ou plusieurs barres de chocolat,
Il existe plusieurs dénominations pour cette viennoiserie suivant les régions francophones :
pain au chocolat, petit-pain ou petit pain au chocolat, dans la majeure partie de la France, en Suisse et dans une partie de la Belgique ;
– chocolatine, dans le Sud-Ouest de la France, selon les résultats d’un sondage et la cartographie issue des données recueillies, diffusés et analysés sur nombre de sites web, et de manière plus prégnante à Bordeaux qu’à Toulouse plus influencée par le languedocien ; terme utilisé également au Nouveau-Brunswick et au Québec  (Voir l’explication du terme chocolatine ci-après)
– couque au chocolat, dans la partie nord de la Belgique francophone (dont Bruxelles) ;
– croissant au chocolat, parfois en Bourgogne, sporadiquement dans d’autres régions de l’Est de la France et en Suisse romande, dans certaines provinces du Canada telles que l’Ontario et le Manitoba et au Liban.
– En espagnol, cette viennoiserie se nomme « napolitana de chocolate ».

Histoire du pain au chocolat : Suivant le chocolatier Nicolas Berger, le pain au chocolat consistait autrefois en un petit pain ou un morceau de baguette fourrés d’un morceau de tablette de chocolat noir donnés aux écoliers pour leur goûter. Il a ensuite été confectionné avec de la pâte feuilletée à croissants.
Le terme chocolatine : L’hypothèse de l’étymologie la plus probable, vu l’implantation de ce vocable sur une vaste Gascogne historique s’étendant sur les régions administratives de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie, est à rechercher dans le parler originel gascon. En effet, c’est un mot gascon chocolatina (chocolatine en français méridional) qui s’est construit sur le mot chocolat, suivi d’un suffixe gascon diminutif et affectif en IN(E) qui veut dire : petit, bon et doux. Une chocolatine, littéralement, est un bon petit chocolat.
Usages : L’usage du terme chocolatine est attesté dès le milieu du XIXe siècle, mais ce mot n’est entré dans le dictionnaire le Petit Robert qu’en 2007 et dans le Petit Larousse qu’en 2011. L’utilisation du terme « chocolatine » se retrouve également au Québec, le français québécois y ayant évolué différemment du français employé en Europe, mais cet usage ne prouve aucune antériorité, dépendant du hasard de l’usage du premier commerçant l’ayant introduit au Québec.
Une chocolatine désigne également une viennoiserie à la crème pâtissière et au chocolat, aussi appelée suisse et une sorte de bonbon au chocolat. C’est également le titre d’un ouvrage d’Anna Rozen.

Paroles de la chanson « Le petit pain au chocolat » par Joe Dassin

Tous les matins il achetait
Son p’tit pain au chocolat
La boulangère lui souriait
Il ne la regardait pas
Et pourtant elle était belle
Les clients ne voyaient qu’elle
Dans l’odeur chaude des galettes
Et des baguettes et des babas
Dans la boulangerie en fête
Un soir on les maria
Toute en blanc qu’elle était belle
Les clients ne voyaient qu’elle
Et de leur union sont nés
Des tas des petits gosses
Myopes comme leur papa
Gambadant parmi les brioches
Se remplissant les poches
De p’tits pains au chocolat
Et pourtant elle était belle
Les clients ne voyaient qu’elle
Et quand on y pense
La vie est très bien faite
Il suffit de si peu
D’une simple paire de lunettes
Pour rapprocher deux êtres
Et pour qu’ils soient heureux