Daube

Daube de bœuf au chocolat

Daube : La daube, ou plutôt les daubes sont des spécialités d’origine provençale (en provençal adòba, adobo, qui aurait dû donc s’écrire en français adobe ou dobe). Le nom de cette préparation culinaire vient sans doute du provençal adobar  ou adouba en graphie félibréenne (*) qui signifie préparer, arranger…
(*) Félibrige : école littéraire fondée en Provence (1854) par sept jeunes poètes félibres (langue d’Oc).

Le mot « daube », sans autre qualificatif, désigne une pièce de bœuf braisée au vin, plat réputé dans plusieurs provinces méridionales.
Ce plat provient d’un mode de cuisson de la viande et de la volaille à l’étouffée dans un récipient fermé (daubière). Et, par extension, de certains légumes (comme le chou).
Il existe de nombreuses variantes toujours avec du vin blanc ou du vin rouge.
– La daube provençale : cuisinée à base de viande de bœuf marinée dans du vin rouge.
– La daube camarguaise : au lieu de bœuf, on prend du taureau. On l’appelle aussi gardianne de taureau.
– La daube avignonnaise (adòba avinhonenca, adobo avignounenco) est une variante de la daube classique. Au lieu du bœuf, il faut prendre de l’épaule d’agneau ou de mouton, et la marinade se fait dans du vin blanc.
– La daube comtadine, autre variante sans carotte mais avec des olives noires.
– La daube niçoise, une variante avec des cèpes.
On cuisine « en daube » la dinde et le dindonneau, la joue de bœuf, le sanglier, le thon,…

En argot, le mot daube qualifie ce qui est de piètre qualité, exemple : Quelle daube ce film ! Il semble qu’il y ait eu confusion phonétique (paronyme) entre la daube et l’adobe dans l’origine du terme argotique : « cette maison est de la daube » pour « c’est de l’adobe ».
L’adobe étant un mot arabe et berbère, assimilé en espagnol, désignant des briques de terre crue séchée au soleil. Une construction en adobe est de mauvaise qualité. L’expression est déformée pour être employé à d’autres secteurs que la construction.
Le Daubé est depuis les années 70 le surnom du quotidien régional Le Dauphiné libéré. Ce sobriquet est très largement employé, y compris par les lecteurs habituels du journal. En anglais « daub » peut désigner une peinture de mauvaise qualité, faite grossièrement et to daub signifie barbouiller.

Voir aussi Daube, Daubé, Dauber, Daubeur, Endauber sous Argot de bouche.