Kartofel’naya Zapekanka (cuisine russe)

Kartofel’naya Zapekanka (cuisine russe) : Les pommes de terre font tellement partie du régime russe qu’elles sont appelées affectueusement le vtoroi khleb ou « deuxième pain » du peuple. Mais ils n’étaient pas toujours aussi populaires. Lorsque la pomme de terre a été introduite en Russie au début du XVIIIe siècle, les Russes étaient réticents à cultiver cet étrange tubercule. Sous Catherine le Grand, on tenta de vulgariser le légume, mais le peuple s’en méfia encore, comme le firent les Européens de la tomate au début. La détermination du gouvernement à imposer la pomme de terre à la population conduisit à un conflit au début du XIXe siècle, quand il y eut de nombreuses « rébellions de la pomme de terre », culminant dans la soi-disant pomme de terre de 1842. Cette rébellion, refus catégorique des paysans de semer cultures de pommes de terre, a été le plus grand soulèvement populaire du XIXe siècle en Russie. Ce fut seulement après que le tsar Nicolas Ier eut publié un édit sévère imposant la culture que les paysans se soumirent à sa volonté, et en 1844 des prix furent offerts pour la meilleure culture de la pomme de terre. Bien sûr, la vie en Russie aujourd’hui est impensable sans la pomme de terre, et une façon préférée de préparer ce « second pain » est en zapekanka.
Le Kartofel’naya Zapekanka est une version russe de pommes de terre à la crème fraîche qui est souvent rendue encore plus succulente avec une sauce aux  champignons.

Kartofel'naya zapekanka