Whippet (cuisine québécoise)

Whippet (cuisine québécoise) : Un whippet est au Québec un petit biscuit sec sur lequel repose de la guimauve en forme de dôme, le tout est enrobé de chocolat. On retrouve parfois une gelée de fruits entre la guimauve et le biscuit. Ce type de biscuit se retrouve principalement au Québec et son plus proche dérivé se nomme Ti-Coq. Petit fait cocasse, le whippet est considéré comme un aphrodisiaque à cause de sa guimauve. Dare, la compagnie produisant les biscuits Whippet, a créé il y a quelques années une campagne de publicité montrant à l’arrière des boîtes de biscuits des façons amusantes de déguster ces petits biscuits. Ce type de sucrerie est également très consommé en Allemagne, où ils sont commercialisés sous la marque Super-Dickmanns ou Grabower Süsswaren. On les trouve sur les marchés de Noël, ou les fêtes foraines (comme l´Oktoberfest). Ils sont alors réalisés artisanalement. Le biscuit n´est pas exactement le même qu´au Québec, puisqu’il s’agit ici d’une très mince gaufrette est recouverte de blanc d’œuf battu en neige et sucré, puis nappé de chocolat. Il est généralement plus haut que les whippets. Leur nom Schokokuss signifie « baiser au chocolat » et ils existent en différentes tailles. Le nom traditionnel de cette sucrerie est Negerkuss ou Mohrenkopf en allemand, noms qui sont une traduction du français tête « de nègre ». Ce vocabulaire étant de nos jours évité, on l’a donc remplacé par le fameux Schokokuss.
En Autriche toutefois, l’on n’utilise que le nom Schwedenbombe (« Bombe suédoise ») pour désigner cette sucrerie.
C’est une friandise également typique de Suisse, où elle a les mêmes caractéristiques qu’en Allemagne. Crée en 1930 par l’entreprise Perrier à Chavannes-près-Renens dans le canton de Vaud, c’est dès 1969 qu’elle est commercialisée par l’entreprise fribourgeoise Villars. En Suisse romande, après avoir été longtemps connue sous le nom de tête de nègre, c’est en 1992 que Villars la renomme la tête au choco que l’on connaît aujourd’hui.
En France et en Belgique, dans un proche passé, le terme encore utilisé, de tête de nègre nommait cette sucrerie. Dans ce cas, le blanc d’œuf battu en neige est souvent remplacé par de la crème chantilly. Le biscuit est trouvable dans certaines pâtisseries, le plus souvent sous le nom de Tête de choco.