Accra

Accra : Les accras de morue (aussi écrit ou ccra, akra, akkra) sont de petits beignets salés à la morue de la cuisine créole.  Ils sont faits d’une boulette épicée à base d’une pâte à frire et de poisson émietté (morue) ou de purée de légumes écrasés, assaisonnés d’aromates, frite dans l’huile bouillante.
Les accras peuvent être aussi préparés avec d’autres poissons ou avec des légumes, comme des alevins, des maquereaux, des écrevisses, du fruit de l’arbre à pain, de l’aubergine, des cœurs de palmier, du chou caraïbe, du giraumon etc.
Ils sont servis brûlants en hors-d’œuvre ou comme amuse-bouche avec un punch, en apéritif ou en entrée.
Historique: Les accras, appelés également marinades aux Antilles (dénomination désormais peu usitée pour éviter la confusion avec la marinade de la cuisine française), sont d’origine africaine. Dans la langue ewe, parlée au Dahomey, ce mot signifie beignet de légumes. Initialement et jusque dans les années 1960, les accras de morue étaient désignés sous le nom de lozi, qui signifiait œil de caïman en ewe.
Ces accras se présentent sous la forme des petits beignets. Ils sont généralement servis comme mise en bouche, lors des apéritifs ou en entrée. Ils sont appréciés pour leur légèreté, leur moelleux et leur croustilllant. À ce titre, les accras de morue font partie de la gastronomie antillaise. Ce mets peut être préparé avec d’autres poissons, ou des crevettes ainsi qu’avec des légumes.
Les différents accras créoles : Actuellement, les accras se sont diversifiés puisqu’on en fait à la langouste, aux oursins, aux crevettes, au thon, aux chaubettes (coquillages locaux), aux titiri (alevins des Antilles). Dans les familles catholiques pratiquantes, le vendredi-saint, jour de jeûne, sont consommés des accras aux légumes, au giraumon (sorte de potiron), et au malanga.
L’acra est très populaire dans toutes les îles des Antilles. Ils s’appellent aussi « marinades », « bonbons à l’huile », « stamp and go » à la Jamaïque et « surullitos » à Porto Rico.
En Catalogne, en Espagne en général et au Portugal, c’est un mets traditionnel appelé « beignets » (en catalan, bunyols; en espagnol, buñuelos; en portugais, pastéis ou bolinhos). Ils ne sont pas forts et sont servis en apéritif, en entrée ou parfois comme accompagnement des platos combinados.