Mounassou

Mounassou : Le mounassou est une spécialité culinaire du département de la Corrèze en région Aquitaine dans le sud-ouest de la France.
Étymologie : Millas vient de millet, graine utilisée avant que ne lui succède le maïs venu d’Amérique. En occitan, le maïs prend souvent le nom du millet : milh, d’où le milhas ou milhade. Le millas est également appelé « millassou » (« milhassou » « millassous » ou « millassons »).
Millassou s’applique de préférence aux versions sucrées ( gâteaux). Selon l’écrivain lexicographe français de langue d’oc Frédéric Mistral (1830-1914), le « mihas », « milhas » (Gascogne, Languedoc), « milhard » (Auvergne), « melhas » ou « melha » (Vivarais), est une « bouillie de farine de maïs, mets fort usité chez les paysans de l’Albigeois ».
Variétés salée et sucrée : Le mounassou est initialement un gâteau à base de pommes de terre, de crème fraîche, de viande de porc et d’échalotes.
Cette préparation a des variantes sucrées plus spécifiquement dénommées milhassou ou millassou. Elles sont élaborées à base de farine de maïs, d’œufs, de lait, de sucre et de fruits. Parmi celles-ci existe le milhassou à la pomme du Limousin, le millassou aux fruits rouges (cassis, myrtilles, mûres) ou le millassou au potiron.
Accord du sommelier pour le milhassou et le millassou : Avec ces spécialités s’impose un vin blanc sec effervescent comme la Blanquette de Limoux ou un Crémant de Limoux ou bien une Clairette de Die, un Vouvray ainsi qu’un Champagne.