Saupe (poisson)

Saupes

Saupe (poisson) : La saupe est un poisson de roche de la Méditerranée (famille des Sparidés – Nom scientifique : Sarpa salpa). La saupe est un poisson de mer au corps un peu ovale et allongé. Il présente sur les flancs des lignes jaune doré. Cette caractéristique permet de l’identifier immédiatement. Herbivore, le saupe se nourrit d’algues et d’herbiers et semble vivre en « troupeau » près du bord de mer.
Consommation et toxicité de la saupe : Le régime végétarien de la saupe la rend presque impossible à pêcher à la canne, sa taille modeste et ses lieux de vie la rendant par ailleurs peu vulnérable à la pêche au filet ou au harpon. C’est pourquoi ce poisson est rare dans les assiettes et pratiquement pas commercialisé. La saupe n’est pratiquement plus consommée sauf en France, en Israël et en Tunisie. Ces 3 pays sont les seuls où l’on décrit régulièrement des cas d’ichthyoalleinotoxisme méditerranéens. En Tunisie la saupe est couramment connue sous le nom Chelba (dialecte local).
En effet, la saupe peut provoquer chez celui qui la consomme des hallucinations. Ces propriétés hallucinogènes sont utilisées dans l’Océan Pacifique par les Mélanésiens et Polynésiens lors de rites religieux. De telles utilisations étaient également décrites en Méditerranée durant l’empire romain.
Les saupes ne sont pas toxiques toute l’année mais uniquement durant certaines périodes ce qui fait suspecter le rôle de toxines d’algues ingérées par les poissons, et pullulant à certaines périodes. Depuis son introduction en Méditérranée, la saupe a tendance à accumuler dans son organisme les toxines produites par l’algue verte  Caulerpa taxifolia. Il est donc recommandé de la vider dès qu’elle est pêchée et de retirer la peau noire qui enveloppe les entrailles. Ses qualités gustatives sont par ailleurs diversement appréciées. Malgré une chair agréable, son goût fort et particulier peut rebuter certaines personnes.
En cuisine, on l’utilise surtout pour la soupe de poisson.