Thé

Thé : « Prendre le thé » est une légère collation – généralement composée de pâtisseries – prise avec du thé, et servie surtout dans l’après-midi. Par extension, on appelle « thé » la réunion à laquelle cette collation donne lieu.
Les Britanniques sont passés maîtres dans l’art du five o’ clock tea, mais ils pratiquent également le high tea (ou meat tea), surtout dans le Nord, à la campagne, où le repas du soir est remplacé par du thé servi avec de la viande froide, du poisson, des salades, des terrines et des fruits, ainsi que des petits pains beurrés, des toasts, des galettes, etc.
La mode du thé de dix-sept heures, citadin et surtout féminin, fut lancée par la duchesse de Bedford vers 1830 et s’accompagna rapidement de règles de savoir-vivre très pointilleuses. Un thé anglais comporte parfois des petits canapés salés, mais surtout des scones, des muffins, des crumpets, des buns, des cakes, du gingerbread (pain d’épice), du shortbread, avec des confitures, du miel, des marmelades, du lemon-curd, etc.
Sur le continent, le thé fut adopté par anglomanie à la fin du XIXe siècle, surtout en ville. On le pratiqua également comme une sorte de buffet, lors des bals et des soirées.