Vin rosé

Verres de vin rosé

Vin rosé : Le vin rosé est un vin de couleur…rose, qui se boit jeune et frais. Ce n’est jamais un mélange de vins rouges et vins blancs (sauf dans le cas unique du champagne), mais parfois le produit de raisins noirs auxquels on a ajouté une certaine proportion de raisins blancs. Cependant, la plupart des rosés sont faits avec des cépages de raisins noirs (cabernet franc, gamay, grenache, pinot noir), qu’on laisse fermenter quelques heures avec leur peau et leurs pépins. Le jus est soutiré lorsqu’il a atteint une couleur satisfaisante : c’est le rosé de saignée.
Une seconde méthode consiste à presser directement des raisins noirs bien mûrs.
La plupart des régions vinicoles produisent des rosés ; les plus réputés sont le tavel (Provence), le marsannay (Bourgogne), le cabernet d’Anjou, les rosés d’Alsace, du Béarn et de Provence.

Comment procéder pour acheter son (bon) vin rosé ?

Qu’il s’agisse d’apéritif ou de barbecue, rien ne vaut une bonne bouteille de vin rosé pour servir d’accompagnement. C’est un vin plein de promesses, que vous aurez beaucoup de plaisir à combiner avec vos grillades estivales. Avant d’en venir à la dégustation, il faut encore l’avoir bien choisi auparavant. Si vous n’êtes pas vraiment un expert en crus, vous avez alors besoin de quelques astuces pour ne pas vous louper lors de cet achat.
Comment faut-il alors procéder, pour acheter son vin rosé ?
Le coup d’œil : La première chose qui vous sera bien utile dans l’achat de votre rosé, est le coup d’œil. En effet, vous devez bien observer la couleur de votre vin, qui doit être plus ou moins claire. La robe du vin est un bon indicateur sur ce que vous réserve le contenu de la bouteille, et la couleur claire vous informe que les saveurs seront très portées sur les fruits exotiques, et les notes d’agrumes. Cependant, une couleur plus foncée vous donnera droit à un goût de fraise, de fruits rouges et même de cassis.
Aussi ne devrez-vous pas ignorer le cépage, car il pourra vous renseigner sur les saveurs auxquelles vous aurez droit. Par exemple sachez que :
– Le merlot et le cabernet sont synonymes de notes de fruits rouges.
– Le grenache et le cinsaut par contre, s’illustrent par les arômes d’agrumes : Il s’agit beaucoup plus d’une tendance, que d’une règle toute établie. Ce sont tous ces éléments qui vous guideront dans votre achat, et donneront de la rondeur à votre rosé.
Les autres indicateurs : Ce ne sont pas les seuls indicateurs auxquels se fier lors de votre achat, mais vous devez aussi faire très attention à la couleur. En effet, elle ne renseigne pas toujours sur le taux de sucre du rosé, et le rosé clair ne veut pas dire vin sec. On dit qu’un vin rosé est sec lorsque son taux de sucre est inférieur à 4 grammes par litre. L’étiquette est donc la seule piste, pour en avoir le cœur net. En ce qui la concerne, vous devez chercher à savoir si elle porte la mention Appellation d’origine contrôlée (AOC)  ou Appellation d’Origine Protégée (AOP) ou Indication Géographique Protégée (IGP). Ce sont là des signes de qualité qui vous informent que vous êtes face à un bon vin rosé.
Pour finir, ne manquez pas de vous intéresser au millésime, qui vous aidera grandement à faire un bon achat. En effet, l’année de la récolte doit signifier que vous êtes en présence d’un vin jeune, aromatique et pimpant. Le millésime 2013 est alors un bon choix, mais vous pouvez aussi vous laisser tenter par les 2012 et 2011. Dans le cas où vous recherchez un rosé de garde, il ne doit pas être âgé de plus de cinq voire huit ans.
Voilà donc en quelques points, comment procéder à l’achat d’une excellente bouteille de vin rosé. Vous ne serez que satisfait par votre acquisition, car vous aurez alors fait le bon choix.

Achetez ici et au meilleur prix du marché vos magnifiques vins rosés :

Vignoble sur l’île de Porquerolles
Vin rosé