Pain grillé

Pain grillé : Le pain grillé, également désigné par le faux anglicisme « toast » (*), et anciennement par le terme « rôtie », est du pain normalement coupé en tranches et bruni par exposition à une source de chaleur. Ce brunissement est dû à des réactions de Maillard. Faire griller le pain le rend plus croustillant et, sur le moment, le réchauffe. Cela permet aussi de rendre le pain rassis plus appétissant. Une fois grillé, le pain supporte plus facilement les garnitures de toutes sortes. Il est couramment servi pour les petits-déjeuners ou (à partir de pain de mie) pour accompagner l’apéritif ou le foie gras.
Le pain peut être grillé en utilisant un four de cuisine, les tranches placées sur une grille.
La méthode la plus simple pour faire griller le pain est d’utiliser un grille-pain. Il a été utilisé pour la première fois vers la fin du XVIIIe siècle ou début du XIXe siècle. Avec les grille-pains électriques modernes, les tranches de pain sont placées dans les fentes se trouvant sur le dessus de l’appareil.
Ensuite, le degré de cuisson souhaité est sélectionné, lorsque l’option est disponible sur l’appareil. Finalement, un levier se situant sur le côté du grille-pain est poussé vers le bas, ce qui amène les tranches face aux éléments chauffants de l’appareil, bien protégés, et met en marche ces derniers. En fin de cuisson, le courant est coupé, l’ensemble se relève, et les tranches reviennent à portée de main.
Les toasts peuvent être grillés sur un feu fait dehors à la façon campagnarde.
Le pain grillé est généralement accompagné de garniture.
(*) Toast : le mot « Toast » vient de l’ancien français « toste » qui désignait une tranche de pain grillé que l’on trempait dans du vin. Vers 1700, on disait que l’on « toastait une dame » lorsque l’on buvait à sa santé, en son honneur.

Au petit-déjeuner, les tranches de pain grillé sont souvent tartinées de beurre, de margarine ou de confiture. Dans certains pays, il est plus usuel d’y étaler un extrait de levure, comme de la Marmite ou du Vegemite. Les haricots sur pain grillé sont un mets très populaire et très simple au Royaume-Uni. Pour apprêter le pain grillé on peut aussi le saupoudrer d’un mélange de sucre et de cannelle après l’avoir tartiné de beurre, ce qui crée des tranches de pain grillé à la cannelle.

Le pain grillé peut également être servi en accompagnement du foie gras, ou servir de support pour des canapés destinés à l’apéritif ou lors d’un service à la française — l’anglicisme « toast » est souvent utilisé pour désigner ces canapés. Il s’agit alors généralement de pain de mie.
Il arrive aussi que les tranches de pain grillé soient utilisées à la place de tranches de pain frais pour faire des sandwichs. Les garnitures sont alors innombrables, éventuellement en plusieurs couches, et ne dépendent que de l’imagination du préparateur. Le pain peut également être grillé avec la garniture : c’est le cas du panini ou du croque-monsieur, par exemple.
Le pain peut aussi être coupé en cubes avant d’être grillé, quelquefois aussi assaisonné, donnant ce que l’on appelle des croûtons. Ceux-ci sont couramment ajoutés aux salades, soupes et autres plats. Il est cependant souvent plus facile de préparer les croûtons en les faisant sauter à la poêle.
Comme tous les aliments grillés, sous l’effet d’une cuisson trop forte le pain brûlé peut contenir un niveau élevé de benzopyrène, un composé fortement cancérigène.

Voir : Bruschetta, Canapé, Crostini, Rôtie, Tartine, Toast, Toastine.