Dîner

Dîner : Le dîner est le repas du soir, au sens moderne ; jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, repas du matin ou du milieu du jour. À l’origine, le mot désignait le repas du matin, pris après la messe, tout d’abord vers 7 heures, puis à 9 ou 10 heures. Souvent composé de lard, d’œufs et de poisson, le dîner était l’un des deux grands repas de la journée, avec le souper pris vers 17 heures. Au Moyen Âge, l’école de médecine de Salerne préconisait d’ailleurs : « Lever à cinq, dîner à neuf, souper à cinq, coucher à neuf, font vivre d’ans nonante neuf ». Progressivement, l’heure du dîner recula dans la journée, tandis que le rite de la messe quotidienne était moins strictement observé, et l’on prit dès lors l’habitude de servir une légère collation au lever (c’était le déjeuner, que l’on ne qualifiait pas encore de « petit »). Sous Louis XIII et Louis XIV, on dînait à midi, comme le rapporte Furetière : « Lorsque l’on veut aller trouver les gens, il convient de le faire entre onze heures et midi, surtout pas plus tard car alors on les dérangerait pour passer à table. […] Chercher midi quand il n’est que onze heures se dit des écornifleurs qui viennent juste avant l’heure du dîner afin que l’on soit obligé de les inviter. On les appelle aussi démons de midi. Ou bien chercheurs de midi, comme ceux qui s’introduisent subrepticement dans votre maison à midi dans le but de dérober quelque chose quand le couvert est mis. »

Au XVIIIe, siècle, le dîner fut repoussé vers 14 heures, mais le souper restait souvent le repas principal de la journée. Sous la Révolution, enfin, il prit place en fin d’après-midi, tandis que le souper était servi, en ville, à l’occasion d’une soirée. À la campagne, où les habitudes avaient moins changé, le repas du soir a longtemps continué d’être appelé « souper ».Aujourd’hui, le dîner a lieu vers 20 heures, plus tôt dans les pays nordiques, plus tard dans les pays méditerranéens. Alexandre Dumas définit le dîner comme une « action journalière et capitale qui ne peut être accomplie dignement que par des gens d’esprit : car il ne suffit pas au dîner de manger Il faut parler avec une gaieté sereine et discrète, La conversation doit étinceler avec les rubis des vins d’entremets, elle doit prendre une suavité délicieuse avec les sucreries du dessert et acquérir une vraie profondeur au café » reste encore

Dans certaines régions européennes, le dîner est toujours le repas du soir qui se prend surtout en famille ou pour une occasion bien précise (dîner de fiançailles, dîner d’affaires). Les dîners en ville se font accompagnés d’une activité ou d’une manifestation : dîner-débat, dîner-colloque, dîner -concert, dîner-spectacle.

Enfin, dans certains pays francophones (Belgique, Canada, Suisse), le terme « dîner» s’emploie pour « repas de milieu du jour »