Pâques

Œufs de Pâques

Pâques : « Pâques » est une fête chrétienne qui célèbre la résurrection du Christ. Elle est en fait le prolongement de la fête annuelle célébrée par les Juifs en mémoire de la sortie d’Égypte du peuple hébreu. La religion hébraïque prescrit que, pendant la semaine du 14 au 21 du mois de nisan (début du printemps), les fidèles doivent s’abstenir de tout aliment fermenté ; le jour de la Pâque, le repas comporte un agneau rôti, immolé suivant la pratique kasher. Le jour de Pâques, fixé au premier dimanche après la première pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps, tombe entre le 22 mars et le 22 avril : c’est la pleine époque du renouveau de la nature et, comme Pâques succède également à l’abstinence du Carême, de nombreuses traditions culinaires marquent cette fête.
Des plats traditionnels : Née en Alsace, l’habitude d’offrir des œufs peints ou décorés ne remonte, en France, qu’au XVe siècle. L’omelette pascale, parfois faite avec des œufs « quêtés » ou avec ceux pondus le vendredi saint, est souvent agrémentée de lard ou de saucisson, pour bien marquer la fin de la période maigre. La tradition de l’omelette pascale est toujours bien respectée en Catalogne.
Le jaune d’œuf étant considéré comme « gras », on retrouvait une pléthore d’œufs sur le marché après la période de maigre. Il fallait donc trouver des idées pour écouler les œufs le plus rapidement.
À l’omelette succède un plat de viande, le plus souvent d’agneau ou de chevreau, mais on consomme aussi du porc (cochon de lait grillé à Metz, jambon de Pâques persillé en Côte-d’Or). La Charente, le Poitou, la Touraine, le Berry et la Bresse inscrivent ce jour-là à leur menu un pâté en croûte garni d’un hachis de viandes diverses et d’œufs durs.
Les petites nouilles en vinaigrette (appelées totelots) sont caractéristiques en Lorraine, et les beignets dans le Roussillon ; en Auvergne, on sert des pachades, grosses crêpes épaisses. Le pain qu’on mangeait le jour de Pâques était plus blanc que le pain de ménage quotidien et faisait figure de friandise.
Quant à la pâtisserie, elle est présente par toutes sortes de gâteaux spécifiques.
La cuisine russe, elle aussi, conserve, outre les œufs multicolores, plusieurs recettes traditionnelles du jour de Pâques, comme le koulitch et la paskha.
En Allemagne, l’Ostertorte est un gâteau fait d’une pâte à biscuit fourrée de crème au beurre au moka et décoré d’œufs en chocolat.